La pub à papa est morte. Vive la pub à maman.

La maman aime, protège, informe, éduque, divertit, surprend, fait rire, fait pleurer, raconte des histoires, met une claque quand il le faut. Elle le fait avec cette simplicité, cette justesse et cette vérité qui me donne envie de l’aimer en retour. Il n’y a rien de plus fort que l’amour d’une mère.
Nous pensons que c’est la même chose pour une marque.
Nous pensons que c’est la même chose pour une agence.

Josiane, maman de Baptiste (l’un des deux papas de Josiane), se considère à juste titre comme une maman pour les marques. Une maman qui les aide à devenir belles, grandes et fortes.
Par conséquent, nous croyons aux idées qui font grandir les marques mais aussi leur public.
« Une idée c’est quelque chose dont on a le désir de se souvenir » disait Philippe Michel.
La marque est une idée. Une idée qui dure.

 

Si ce n'est pas une idée qui dure ce n'est pas une marque

 

Si ce n’est pas une idée qui dure, ce n’est pas une marque.

La (mauvaise) publicité a d’une certaine façon « immunisé » le consommateur, devenu insensible, intransigeant, infidèle, imprévisible.
La marque doit repartir en quête de cette confiance perdue. La confiance étant le fondement même de la marque. Elle ne doit plus (seulement) vendre des produits ou des services. Elle doit poser quelque chose en plus sur la table, donner beaucoup plus. Un idéal, une vision, une réelle valeur ajoutée. Une idée.

 

Si nous observons bien les marques qui ont réussi, nous remarquons qu’elles ont toutes :
1) Une idée forte en leur cœur. Une idée qui dure. Pas une idée que l’on change au bout d’un an ou deux mois.
2) Une façon d’exprimer cette idée constante et cohérente qui fonctionne à court, moyen et long terme.
3) La capacité à se réinventer chaque année, chaque mois, chaque jour tout en restant dans le cadre défini par cette idée. Des idées dans l’idée. Plein d’idées dans l’idée.

 

Evian dit la même chose depuis 20 ans – l’eau, source de jeunesse – mais se réinvente et nous surprend chaque année. Monoprix a depuis 7 ans trouvé ce pourquoi la marque se bat au quotidien et nous le dit différemment chaque jour. Non au quotidien quotidien. Absolut a transformé une bouteille de Vodka – même pas russe – en un objet qui a su s’ancrer dans la culture artistique de tous les pays.
Absolut campagne de publicité

 

En parlant de mamans et d’amour, parlons d’une marque que nous connaissons bien : Dermophil. Dermophil a été créée en 1919 par Joseph Uzac, un apothicaire visionnaire qui fournissait des soins aux poilus des tranchées de la 1ère guerre mondiale pour les aider à mieux affronter le froid et l’humidité. Votre maman vous a sûrement déjà mis ce petit tube vert autour de votre cou, les jours de froid et de pluie, ou au ski. Depuis début 2015, nous accompagnons cette marque avec pour objectif de « réveiller la belle endormie ». Comment ? En revenant à ce qu’elle est depuis le début, ce pourquoi elle a été créé. Notre travail n’a consisté qu’à révéler ce qu’elle avait au fond d’elle : de l’amour. En effet Dermophil – du grec « l’amour de la peau » – est une entreprise de taille familiale qui a toujours milité pour de bons produits, pour une forme d’authenticité. C’est ce que cette marque a mis sur la table depuis près de 100 ans. C’est ce pourquoi Joseph Uzac a créé Dermophil en 1919. Par amour des poilus.

 

Dermophil Josiane agence de publicité 2

Si nous revenons en 2015, Dermophil c’est l’amour que vous avez pour vos lèvres ou votre peau, c’est l’amour pour celles de vos enfants.

Par amour de la peau.

Dermophil dira tout ce qu’elle a à dire avec amour. Parce qu’elle a toujours tout fait avec amour.

Dermophil Josiane agence de publicité

Notre société est en quête de sens. Elle recherche – sous toutes ses formes – de la transcendance. La marque est une forme de transcendance et doit donner du sens à son existence. Parce qu’elle a le droit à une place saillante dans ce paysage fort encombré. Cela passera par une raison d’être. Pas uniquement un produit ou un service. Par amour de la marque. Par amour de l’idée.